Login NLFR





Energy Traffic Control avec KNX

Alfen
Les réseaux électriques du futur auront l’air complètement différents. Aujourd'hui, de grandes quantités d'énergie sont encore disponibles à partir des centrales nucléaires, mais à mesure que le passage à l'utilisation de l'énergie verte progresse, l'offre et la demande doivent être alignées. KNX est le protocole idéal pour cet alignement entre la demande et l’offre d’énergie verte.

En Belgique, on a besoin d’un stimulant de plus pour la coordination entre la production et la consommation d’énergie produite localement. En fait, le système du comptoir inversé est progressivement éliminé pour encourager les parties à consommer directement l'électricité qu'elles génèrent. De plus, les frais d'injection (prix par kWh d'électricité injectée) ne seront plus calculés forfaitairement, mais seront déterminés sur la base de l'injection réelle.

Applications surproduction énergie solaire

Un exemple de la façon dont KNX sert de protocole pour la coordination entre l’offre et la demande d’énergie verte, est le projet Energy Traffic Control de CDI-Projects. Dans ce projet il y a des cellules photovoltaïques de 5kWp PV, une voiture hybride avec une batterie de 8.8 kWh batterij et une pompe à chaleur avec un réservoir d’eau chaude de 300 litres. En cas de surproduction d’énergie solaire, la batterie de la voiture est d’abord chargée, puis la chaudière d’eau chaude sanitaire est chauffée de 40°C à 70°C. Les journées extrêmement ensoleillées, l’énergie supplémentaire peut être stockée dans le chauffage par le sol (chaleur en hiver et fraicheur en été). Toute cette énergie peut être utilisée quand il n’y a pas de soleil.

Toute communication via KNX

Dans le cadre du projet Energy Traffic Control, toute communication avec un compteur d’énergie (Lingg&Janke) s’effectue via le bus KNX. La pompe à chaleur (Daikin Altherma) est commandée via une interface Zennio KLIC-DA et la communication avec la borne de recharge pour la voiture se fait via le protocole OCPP. La capacité de charge peut être reglé en permanence via ce protocole. Toute l’intelligence et la visualisation sont effectuées via un Gira Home server. CDI-Projects a développé le Gateway entre OCPP et KNX, qui, par message KNX permet de régler la capacité de charge de la borne de recharge. La borne de recharge elle-même a été développée sur la plate-forme NodeRed et fonctionne sur un Raspberry PI.

 www.cdi-projects.be