Login NLFR





KNX Association place l’internet des objets au centre des débats

Après une année 2018 réussie à tous les égards, lors de laquelle KNX a consolidé sa position de numéro un pour la mise en réseau de bâtiments intelligents en lançant KNX Secure pour la transmission sécurisée de données, le logiciel ETS Inside pour une mise en service facile ainsi qu'un nombre considérable de nouveaux produits sans fil KNX RF, KNX est parée à aborder la phase suivante de sa success story. Dans ce nouveau chapitre, l'accent sera mis sur l'Internet des objets.

Knx iot Futur standard, KNX IdO est appelé à connecter la large base déjà existante d'installations KNX au monde de l'IdO, ce qui veut dire qu'une maison ou un bureau où de très nombreux objets locaux et distants seront connectés les uns aux autres n'est plus une utopie.

La solution IdO va ouvrir l'écosystème KNX actuel à un fonctionnement ' out-of-the-box ' tout en permettant une configuration avancée et une adaptation aux exigences spécifiques du client ou opérationnelles. L'utilisation de standards garantit l'augmentation de la valeur des produits KNX ainsi qu'une assistance à long terme dans l'univers en perpétuelle évolution de l'IdO.

Pour les personnes concernées par la protection de l'environnement, KNX IdO définit de nouvelles références en matière de gestion de l'énergie, en combinant des secteurs comme les transports, l'électricité renouvelable, le stockage d'énergie, la grille intelligente et la fourniture de chaleur dans le cadre de l'interconnexion sectorielle, offrant une approche holistique de l'augmentation de l'efficacité énergétique dans la ville intelligente.

L'accent mis sur la transmission sûre, la facilité de mise en service et en particulier l'IdO a été particulièrement évident lors de la dernière assemblée générale du conseil administration de KNX, qui s'est tenue en février 2019 à Francfort et où des plans visant à placer le développement de technologies liées à KNX IdO au centre des débats ont été approuvés.

Les votes des membres du conseil d'administration de KNX ont été unanimes : KNX IdO est l'évolution naturelle de KNX. Les membres du conseil d'administration soulignaient volontiers que l'IP et la numérisation se diffusent dans tous les domaines de la vie et que KNX montrera la voie en fournissant aux fabricants de KNX IdO et intégrateurs de système des technologies et de l'expertise essentielles sous la forme d'une solution robuste, sûre et évolutive.
 
Comme le dit Martin Herms, Managing Director d'Albrecht Jung GmbH & Co. KG, « les perspectives pour KNX sont très bonnes eu égard à l'intérêt affiché par les investisseurs et fabricants du monde entier. À présent que les conditions de base pour le lancement de produits KNX Secure sont enfin réunies, nous souhaitons offrir des solutions le plus rapidement possible. »

Harald Horst, Product Marketing Director d'ABB Smart Buildings business Germany et Managing Director d'ABB Solar GmbH Emmendingen, note quant à lui : « notre priorité numéro un est de pousser les applications KNX IdO afin de stimuler la tendance globale vers la numérisation. »

Adalbert M. Neumann, CEO de Busch-Jaeger Elektro GmbH, souhaite également promouvoir cette tendance à la numérisation, et note « la priorité sera de développer les appareils IdO et d'offrir des services numériques pour rendre la vie de nos clients plus facile que jamais. »

Selon Christian Feltgen, Managing Director de Gira Giersiepen GmbH & Co. KG., « la prochaine étape importante sera une interface IdO standard pour tous les fabricants, qui ne nécessite pas de passerelle dédicacée et qui est facile à déployer et à utiliser par les entreprises d'IT et de services qui ne sont pas familiarisées avec l'univers de KNX. »

La priorité numéro un pour Sietze Jongmann, VP et R&D Manager d'Osram Digital, est d'assurer la convergence plutôt que la divergence des plans IdO/de connectivité. « KNX IdO pourrait révolutionner le chaos actuel qui règne autour de l'IdO », note-t-il, « mais le temps presse et il est important de comprendre les points de contrôle pour les principaux contributeurs de KNX par rapport aux concurrents asiatiques. Ici aussi, la standardisation opposée à la différentiation est un sujet clé. »

Oliver Borchmann, Global Vice President du département Development of Home/Building Automation de Schneider Electric, commente : « j'attends avec impatience la concrétisation de l'intégration de produits KNX avec le monde de l'IdO d'une manière plus directe et simple. »

Jean-Christophe Krieger, Global Offer Management Director du département KNX Home and Building Automation de Schneider Electric, insiste sur le fait que « nous devons obtenir des résultats des groupes de travail KNX IdO pour permettre aux constructeurs de commencer à développer des produits et solutions KNX IP pour les bâtiments résidentiels et commerciaux. Nous devons également fournir aux partenaires et clients finaux une proposition de valeur et des avantages liés au passage à l'IP. »

Selon Hans-Joachim Langels du KNX Competence Center pour Siemens AG, « nous pensons que KNX va continuer à évoluer pour offrir son atout essentiel : l'interopératibilité pour un véritable Internet des objets qui ne soit pas basé sur des solutions propriétaires sur le cloud pour les applications domestiques et dans les bâtiments. »

Ce sentiment est partagé par Thomas Sell, Chief Sales Office de Theben AG, qui ajoute : « ensemble, nous avons tous l'opportunité de construire un avenir 'intelligent'. Nous devons à présent franchir l'étape suivante vers une interface web, une sémantique et des services web combinés à KNX IP Secure. L'interopérabilité est essentielle : KNX doit devenir plus ouvert aux accès externes, aux services et applications supplémentaires, en particulier dans le secteur de l'énergie. »

Johannes Hauck, Director of New Business & Regulatory Environment Corporate Strategy, Innovation & Business Development chez HAGER Group estime que « le standard KNX s'est établi dans le monde entier depuis de nombreuses années comme un système de pointe efficace dans l'automatisation des bâtiments. Avec KNX IdO, nous adoptons la tendance la plus importante dans la numérisation des technologies de bâtiments, afin de rendre KNX évolutif, avec de nouveaux niveaux de transport, des interfaces ouvertes et une nouvelle génération d'appareils. De la sorte, nous répondons à toutes les exigences essentielles pour faire évoluer de façon fluide la réussite de KNX. »

Pour Alexander Burgbacher, Managing Director d'Insta GmbH, KNX IdO est également la confirmation que le système KNX évolue dans la bonne direction, avec un interfonctionnement dont la preuve a été faite. Il ajoute que « le rôle de l'utilisateur est renforcé et la variété des possibilités individuelles qui lui sont offertes augmente. Nous allons soutenir activement ces évolutions. »

Franz Kammerl, Product Management de Siemens et President de KNX International, conclut: « pour KNX, la prochaine étape clé consistera à finaliser la spécification du système pour KNX IdO, et dans ce cadre la définition des principes d'interfonctionnement sémantique, en mettant clairement l'accent sur l'interfonctionnement sur différents champs d'application. Mes priorités pour 2019 sont d'utiliser KNX IdO comme un axe technique, d'aborder le champ d'application des systèmes énergétiques décentralisés et de répondre aux fabricants qui travaillent dans ce domaine. »

KNX passe la vitesse supérieure
L'année dernière, la popularité croissante de l'Internet des objets (IdO) a permis à KNX, le premier standard mondial de mise en réseau de bâtiments intelligents, d'établir de nouveaux records. En 2018, le standard KNX, désormais soutenu par plus de 470 groupes technologiques de pointe provenant de 44 pays et près de 80 000 entreprises partenaires certifiées dans 190 pays, a maintenu sa position de numéro un dans le secteur des bâtiments intelligents. En l'espace d'un an, le nombre de produits certifiés KNX est passé de 7 000 à 8 000, soit le chiffre le plus élevé depuis la création de l'association en 1990. En outre, le nombre de licences ETS vendues chaque mois a atteint de nouveaux sommets en comparaison avec les années précédentes.